Et si les bâtiments se racontaient - Circuit historique et architectural de Vaudreuil-Dorion

 

Lawrence Alexander Wilson

Lawrence Alexander Wilson (1863-1934). © Centre d’archives de Vaudreuil-Soulanges, Fonds Hector Besner, P10.

Naissance 1863 à Montréal

Décès 1934 à Montréal

Les premières expériences

Lawrence Alexander Wilson naît le 14 juin 1863 à Montréal. Son père est propriétaire d’un commerce de gros et d’importation de quincaillerie. Après de courtes études primaires, il commence à travailler pour le commerce de son père à l’âge de 14 ans. Il débute comme voyageur de commerce entre Halifax et Vancouver. Par la suite, il travaille chez Pagnuelo Frères à Saint-Hyacinthe. C’est dans cet établissement spécialisé en importation et vente de vins et spiritueux que Wilson découvre et développe son intérêt pour ce domaine1.

Un self-made-man

À l’âge de 26 ans, Wilson se lance en affaires et enregistre son entreprise auprès de la Ville de Montréal en 1889 sous le nom de Lawrence A. Wilson & Co. En moins de dix ans, cette compagnie devient le plus gros importateur de vins et de spiritueux du Canada et l’entreprise, toutes catégories comprises, qui versait le plus de redevances au gouvernement de son pays en impôts, droits d’accise et droits de douane2. Un vaste édifice abrite les bureaux de la compagnie au 87, rue Saint-Jacques à Montréal jusqu’en 1921, date de la fermeture. En effet, c’est cette année que le gouvernement libéral du Québec adopte la Loi sur les boissons alcooliques et met sur pied la Commission des liqueurs du Québec, aujourd’hui la Société des alcools du Québec. Wilson n’a pas fréquenté de grandes écoles et n’a jamais obtenu de diplôme. Il est un autodidacte et un self-made-man. Ses contemporains rapportent que pendant plus de trente ans, il ne s’est jamais accordé plus de quatre heures de sommeil par nuit…

Un homme politique et un philanthrope

Suite à la liquidation de sa compagnie en 1921, transaction qui le rend immensément riche, il décide de se retirer définitivement des affaires et s’installe à Coteau-du-Lac tout en gardant un confortable pied à terre à Montréal. Dès lors, il s’occupe de politique municipale, provinciale et fédérale. Irréductible libéral, il s’engage dans quatre campagnes électorales successives dans le comté de Vaudreuil-Soulanges avant d’être nommé sénateur en 19303. C’est aussi durant cette période que Wilson contribue à plusieurs projets immobiliers au bénéfice de ses contemporains et à l’amélioration de leurs qualités de vie. Il fait preuve d’une grande générosité pour la construction et la décoration d’églises, la création de parcs et d’espaces publics, la construction et la rénovation d’écoles et de séminaires ainsi que de nombreux autres immeubles publics4.

Des salles communautaires dans Vaudreuil-Soulanges

C’est ainsi qu’au cours des années, dans un souci d’équité, il dote chacune des 30 municipalités du comté de Vaudreuil-Soulanges d’une salle paroissiale ou municipale et d’un espace récréatif5. À Dorion6, cette salle municipale (1927) se trouve toujours au 190, avenue Saint-Charles. Le bâtiment est rénové et transformé en hôtel de ville en 1961. Une plaque en bronze, réalisée par l’atelier montréalais T. Carli-Petrucci Ltée, sera placée à l’entrée de la salle municipale afin de souligner l’importance de ce geste. On peut y lire : À / l’Honorable/ Sénateur/ Lawrence A. Wilson / Commandeur de / l’Ordre de St-Grégoire le Grand / La Ville de Dorion reconnaissante / 19337.

Lawrence Alexander Wilson meurt le 3 mars 1934 à sa résidence de la rue Hutchison à Montréal. Il est exposé en chapelle ardente pendant trois jours et les obsèques ont lieu à l’église Notre-Dame de Montréal en présence d’une vaste délégation du Sénat, de la Chambre des Communes, du Barreau du Québec, du milieu des affaires et de l’industrie ainsi que de plusieurs évêques et représentants de communautés religieuses. À la fin de la cérémonie, un train attend à la gare Bonaventure pour ramener sa dépouille à Coteau-du-Lac où l’on célèbre une dernière messe à l’église paroissiale Saint-Ignace suivie de son inhumation dans le cimetière de la paroisse8.

Bâtiments et lieux associés :