Et si les bâtiments se racontaient - Circuit historique et architectural de Vaudreuil-Dorion

 

Boulevard Harwood

Kiosque du parc du Carré-Dorion. © Bernard Bourbonnais – Musée régional de Vaudreuil-Soulanges, 2017.
Ancienne église Saint-Jean-Baptiste et son presbytère (145, boulevard Harwood). © Bernard Bourbonnais – Musée régional de Vaudreuil-Soulanges, 2017.
Caisse Desjardins de Vaudreuil-Soulanges. Les plans de l’édifice de 1964 sont de l’architecte André Marchand (170, boulevard Harwood). © Bernard Bourbonnais – Musée régional de Vaudreuil-Soulanges, 2017.
Pont Taschereau reliant l’île Perrot à Dorion. Il est inauguré en 1925. © Bibliothèque et Archives nationales du Québec, 10571.
Le boulevard Harwood vers 1955, vue à partir du pont Taschereau. © Centre d’archives de Vaudreuil-Soulanges, Fonds Centenaire de Dorion, M01b11,17.
Ancienne succursale de la Banque Nationale du Canada à Dorion en 1959 (182, boulevard Harwood). © Collection patrimoniale Banque Nationale, BCN 431.
Vue aérienne du boulevard Harwood en direction de l’île Perrot en 1966. © Centre d’archives de Vaudreuil-Soulanges, Fonds Centenaire de Dorion, M01b18,9.
Le boulevard Harwood coin Saint-Charles en 1966 (avant la construction des viaducs). © Centre d’archives de Vaudreuil-Soulanges, Fonds Centenaire de Dorion, M01b18,9.
Le boulevard Harwood en 1991. © Yvon Latreille - Centre d’archives de Vaudreuil-Soulanges, Fonds Centenaire de Dorion, M01b,1.47.
Réaménagement proposé du chemin de Lotbinière débouchant sur le boulevard Harwood. © Ville de Vaudreuil-Dorion, 2015.

Points d'intérêt du secteur

Ce secteur de la Ville de Vaudreuil-Dorion a connu un développement particulier et unique en raison de la présence des rapides de Quinchien de la rivière des Outaouais entre la seigneurie de Vaudreuil et celle de l’île Perrot. D’abord dédiée à l’agriculture, la pointe de Quinchien accueille, dès 1765, le manoir seigneurial de la famille Chartier de Lotbinière, le moulin à eau en 1768 et le canal à écluse en 18161. Cependant, l’arrivée du chemin de fer en 1856 et des premiers villégiateurs engendrent la création d’un nouveau noyau villageois (Vaudreuil Station), qui prend officiellement le nom de Dorion (30 décembre 1890). Cependant, la construction du chemin de fer du Grand Tronc (1853-1856) reliant Montréal à Toronto et, quelque 15 années plus tard, l’arrivée des premiers villégiateurs engendrent la création d’un nouveau noyau villageois (Vaudreuil Station), qui prend officiellement le nom de Dorion (30 décembre 1890). En 1925, le paysage se modifie encore avec l’inauguration du pont Taschereau reliant l’île Perrot à la pointe de Quinchien. Le flot croissant d’automobiles favorise l’éclosion de commerces, d’hôtels et de restaurants le long de l’avenue Harwood (boulevard Harwood), laquelle rejoint également la route 17 reliant Montréal et Ottawa. C’est à la fin des années 1960, sous l’influence de l’urbaniste Jean-Claude LaHaye (1923-1999), que le boulevard Harwood prend l’aspect que nous lui connaissons encore aujourd’hui (modèle de strip commercial à quatre voies)2. En 2014-2015, un projet de mise en valeur du boulevard Harwood voit le jour afin de permettre un réaménagement futur mieux adapté à sa population et pour en améliorer la qualité et l’accessibilité en termes de milieu de vie3.

Extraits vidéo

Le boulevard Harwood - origine et développement. © Ville de Vaudreuil-Dorion - Musée régional de Vaudreuil-Soulanges, 2017.

Le boulevard Harwood - une avenue commerciale et une vision d’avenir. © Ville de Vaudreuil-Dorion - Musée régional de Vaudreuil-Soulanges, 2017.